Intégrez la prestigieuse académie Alice! Forum nouveau, tous les persos sont libres
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)

Aller en bas 
AuteurMessage
Natsumé Hyuuga
Pouvoir de type Dangereux
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 30
Localisation : Dans les ombres qui dirigent ma vie...
Classe : Classe B
Date d'inscription : 07/11/2008

Feuille de personnage
Alice: Honô
Rang étoilé: Rang spécial
Relations:

MessageSujet: Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)   Lun 17 Nov - 17:14

Titre : Ce que je croyais impossible
Résumé : La vie de deux garçons, amis... presque qu'amants...
Personnage : Ruka, Mikan et Natsumé
Rating : Interdit au moins de 13 ans
Avertissement : Spoiler et risque de scene un tout petit mini peu osé

Genre : Slash (Yaoi) Romance




Ce que je croyais impossible
Chapitre un :





POV Ruka


Pour la peine je ne me ferais plus avoir ! Mais quel imbécile !

Je me dirige vers les douches. Si il y a quelque chose que Mikan à réussi à faire c’est instaurer une après midi sport entre les élèves de la classe… Depuis notre primaire c’est ainsi, une fois par semaine ! Nous avons même des vestiaires pour pouvoirs nous doucher, et ne pas devoir retourner aux dortoirs du lycée. Nous venons de terminé un match de football des plus crevant… Je dois dire que je ne suis pas hyper douée dans ce domaine mais avec Natsumé je ne peux pas me permettre de ne pas me donner à fond ! C’est donc une bénédiction, cette eau à moitié chaude qui me coule sur le visage…

Une douche froide c’est exactement ce qu’il me faudrait quant il est la…

Je souffle. Ce n’est pas facile de faire abstraction de ce fait, du fait qu’il soit la, juste derrière moi, nu comme un vers… Bon, faut te reprendre ! C’est ton meilleur ami… J’ose jeter un coup d’œil… et je me maudis…

C’est déjà difficile de ne pas regarder, l’admirer, mais c’est encore plus difficile de détourner le regard de ce corps si magnifique… Il garde les yeux clos sous l’effet que lui procure la sensation de l’eau, mais je n’imagine que trop bien ce regard noisette carmin qui me clouerais sur place… Des bras musclé au teint légèrement brunis par le soleil. Un torse, fin et musclé, même si il est bariolé de fines cicatrices. Une fine toison de poil descendant jusqu'à… C’est impossible d’être aussi attirant…

Je détourne enfin la tête… Merde à la fin y en a marre ! Je ne devrais pas penser ainsi de lui ! C’est sale ! C’est vulgaire ! Suis-je aussi bête ? Risquer une amitié aussi vieille que précieuse pour une simple attirance physique ! Ridicule ! Mon pauvre Ruka ! Tu es véritablement stupide !

Je souffle et termine ma douche le plus rapidement possible, prétextant un rendez vous que je n’ai pas. A la sortie un tourbillon brun me saute dessus !

- Ruka ! Je vous attendais, tu as fait vite dis donc !

A ma plus grande joie, Mikan à abandonner ce stupide suffixe de « pyon » il y a deux ans… évidement, je n’ai absolument pas demandé pour quel raison, j’ai fermé les yeux et remercier tout les Saints ! Mikan est toujours aussi jolie, toujours aussi souriante… je me demande à quel moment mes sentiments ont changés vis-à-vis d’elle… je l’aime… ça c’est sur… mais c’est mon amie, une précieuse et adorable amie, c’est tout… mes sentiments se sont transformés, ça a changé… Mais ce qui n’a pas changer avec elle, c’est sa naïveté ! C’est légendaire ! Le mot est certainement apparu dans les dictionnaires lors de sa naissance !

Cela doit faire une éternité que Tobita lui fait les yeux doux et elle ne voit rien ! C’est horripilant ! J’ai même surpris des élèves de la classe faire des paris sur leurs comptes !

- Alala… Natsumé met toujours une heure… je me demande ce qu’il y fiche…

C’est vrai qu’il aime prendre son temps, depuis que nous les utilisons, je ne me rappel pas une fois ou il serait sortie avant moi… Mais bon, cela à si peu d’importance, et puis il faut dire que si je me dépêche autant, c’est que j’ai mes raisons.

- J’ai faim… marmonne t’elle
- Viens, allons manger, il nous rejoindra…

Elle me sourit, toute heureuse à cette perspective et elle m’emboite le pas, un sourire magnifique sur ses lèvres. Quand elle sourit, j’ai l’impression d’être important, fort, unique…


POV Natsumé


Je me glisse sous le jet d’eau et soupire d’aise. Les fines gouttelettes qui martèlent mon visage me donnent une raison de fermer les yeux et de prendre mon temps, j’aime cette sensation, celle ou on a l’impression de s’évader loin de son enfer personnel. Les gouttes d’eau me donnent l’impression de courir très vite, de voyager, d’être loin… Mais seul…

Avant, j’aurais prié pour ne pas l’être, maintenant il m’était impossible de penser à celui qui fut toujours la sans que…

L’air devient lourd et j’ouvre les yeux une fraction de seconde. Mon corps se fige et je referme immédiatement les yeux… attendant que le rêve que je viens d’apercevoir veuille bien prendre la peine de disparaître… Il est la….

Ce long et maudis frisson qui me parcoure arrive à me faire tressaillir. Mince, j’espère qu’il ne ma pas vue !

J’essaie de ne pas penser, de réfléchis même aux problèmes qu’on a posé en math, c’est dire… malheureusement, je suis assez doué en math, comme la plupart des matières, je sais que si j’y prête un minimum d’attention, j’y arrive… Seulement problème ! Et maintenant je pense à quoi ?

A cet instant, c’est comme si la fine membrane qui me servait de paupière disparaissait, devenant une barrière transparente. Et je le vois… il me tourne le dos, comme d’habitude, et je peux admirer ses cheveux mouillés qui se laissent portés aux grés de l’eau, je pense qu’ils doivent même tomber devant ses yeux, comme d’habitude. La forme de ses épaules, sa colonne vertébrale formant un léger creux, ses fesses…

Je me rends compte enfin que je le regarde, les yeux fixement perdu, admirant la texture de sa peau… ma main aimerait tant s’approprier un droit de visite… ne serait ce que pour une caresse, un frôlement, un halètement…

Je grogne et referme encore une fois les yeux, reprenant encore une fois un autre sujet que les fesses de mon meilleur ami… la première chose qui me vient à l’esprit c’est le visage de ma sœur avec le sourire immense de Mikan.

Quand je pense à Aoi, Mikan est automatiquement avec elle… Je pense que c’est parce que je les considère toute les deux comme mes petites sœurs, celle que je dois protéger. Même si j’ai longtemps était amoureux de Mikan… j’ai fini par me dire qu’elle serait plus heureuse avec Ruka, j’ai abandonné… Seulement voila que maintenant, je fantasme sur lui !

Mon songe vole en éclat lorsque le bruit de la porte me surprend. IL est partit, déjà et enfin… Mes lèvres auraient tellement voulu pouvoir goutée aux siennes tandis que mon esprit tourmenté me remercie d’avoir gardé encore une fois, tous ses sentiments, ses sensations, bien enfuis, caché au plus profond de mon malheureux être…

Je me décide finalement, je n’ai plus aucune raison de rester sous la douche ! je sais qu’ils sont partis manger sans moi, chaque semaine ils me disent qu’ils m’attendent, mais chaque semaine l’estomac de Mikan est plus fort que la volonté de Ruka. Et puis c’est normal qu’il fasse plaisir à celle qu’il aime…

- Il était temps ! Tu voulais te noyer ?
- Ma chère Mikan, sache qu’au bout de la cinquantième fois, cette blague n’en est pas plus drôle !

Ruka rit et je me plonge dans son regard céruléen rieur. Je me force cependant à ne pas le regarder trop longtemps et je finis par plonger ma fourchette dans mon assiette, faisant un nœud avec les pattes sauce tomate.

Encore une semaine de passé dans ce trou…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikan Sakura
Pouvoir de type spécial
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 23
Localisation : Dans l'Académie Alice
Classe : Classe B
Date d'inscription : 21/11/2008

Feuille de personnage
Alice: Annulation
Rang étoilé: Simple
Relations:

MessageSujet: Re: Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)   Dim 23 Nov - 0:38

Je kiff grv continue comme sa ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barbara---1256.skyrock.com
Natsumé Hyuuga
Pouvoir de type Dangereux
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 30
Localisation : Dans les ombres qui dirigent ma vie...
Classe : Classe B
Date d'inscription : 07/11/2008

Feuille de personnage
Alice: Honô
Rang étoilé: Rang spécial
Relations:

MessageSujet: Re: Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)   Mar 25 Nov - 15:42

Arigato ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsumé Hyuuga
Pouvoir de type Dangereux
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 30
Localisation : Dans les ombres qui dirigent ma vie...
Classe : Classe B
Date d'inscription : 07/11/2008

Feuille de personnage
Alice: Honô
Rang étoilé: Rang spécial
Relations:

MessageSujet: Re: Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)   Lun 8 Déc - 16:39

Chapitre deux : La première et dernière fois…


POV Ruka :

Ce n’est pas facile de vivre ici. Bon c’est vrai qu’en apparence, c’est le grand luxe, pour les rangs étoilés élevés surtout… mais ce n’est pas simple… De plus Central Town offre pas mal de distraction aux élèves, mais ce n’est pas facile. Suivre les cours que vous savez que de toute façon cela ne vous servira à rien, enfin tout du moins que c’est ennuyeux à mourir, ne pas avoir droit de voir sa famille, de liberté… Sortez d’ici et vous avez tous les types qui reluquent votre uniforme comme si vous étiez née prince, beaucoup se disent qu’on vaut un beau paquet de Yen… Voila ce qu’on est ! Des yens ! Quelle perspective d’avenir veux-tu avoir avec ça ? Heureusement moi j’ai globalement de la chance… J’ai des amis sur qui compter, c’est assez rare si l’on réfléchit attentivement, mon avenir est tout tracé, je n’ai pas a avoir peur, mon diplôme en poche et je deviens ce que je veux ! J’ai tout les biens matérielle souhaiter, je suis même… amoureux… bon certes, ce n’est pas vraiment la personne qu’il faudrait ! J’aurais pu choisir n’importe qui, mais non il a fallu que ! De fantasmer, je me suis mis à l’aimer, bon c’est vrai je l’aimais déjà avant, mais je n’aurais pas cru être amoureux… or c’est pire ou c’est mieux ? Voyez l’impasse ?

Faut dire il est sacrément sexy ! Surtout endormi !!

Oi ! Ruka ne te dirige pas vers cette dangereuse pente ! Reviens dans ton état normal… enfin non, évite ça aussi… C’est impossible de dormir à cotés de lui sans penser à ce genre de chose ! Il fait chaud, trouvez pas ? Faut que je m’aère, que je sorte de cette étouffante atmosphère avant qu’elle ne m’englobe…

Aujourd’hui un événement inattendu à surpris l’académie, nous n’en savons pas plus pour l’instant, mais les élèves du lycée ont était regroupé par deux ! Il y aurait de gros risque d’infiltration et nous devons faire en sorte de protéger les primaires… l’académie en somme… Nous n’avons pas le droit d’être seul, même la nuit ! Ce qui fait que je suis la, avec mon partenaire de surveillance, alias Natsumé…

C’est vrai que ça ne me déplait pas, loin de la, mais sérieusement moi qui lutte chaque seconde pour ne pas effleurer son corps, comment je fais moi pour dormir avec lui ?

Je me lève, il me faut vraiment de l’air ! Seulement, les doigts de Natsumé que je croyais endormi m’agrippent soudain le poignet, me retenant ainsi. Par la lueur de la lune qui filtre à travers la fenêtre j’aperçois son regard interrogateur. Mon dieu s’il me regarde ainsi je vais…

Gifle mental ! Encore un peu et je… argh, gifle mental ! Je finis par secouer la tête, marre de toute ces excellentes idée ! argh non !!!

- Ruka… qu’est ce que tu as ?

Sa voix grave et sexy… mon Dieu… c’est impossible, il me faut une excuse ! Sortir avant que tout ne dérape !

- Rien, excuse-moi…

Je me recouche, sentant poser sur moi son regard que je n’ose croiser. Ca ne va pas aller, mon désir doit se sentir à plus d’un kilomètre ! Arrête de me regarder ! Je sens mes joues qui prennent soudain feu… espère qu’avec l’obscurité ambiante il ne remarquera pas ! Mais quand même, ne me regarde pas !

Je tourne la tête vers lui, histoire de lui sourire et de lui montrer que « tout va bien » mais quelque chose de doux, de fier et d’ambitieux chatouilla mes lèvres. Envolé Oh bonne résolution et intelligence, laissons place à Ruka mode « je suis absent, veuillez rappelez plus tard… » Les yeux toujours grand ouvert, je réponds avec autant d’ardeur aux baisers qui m’est offert ! Je finis par me plonger entièrement dans un monde de sensations quand il quémande, du bout de sa langue le droit d’entrée pour rejoindre la mienne. Les yeux clos, totalement vide de toute raison, juste habité par l’envie, submergé par la luxure…

POV Natsumé :

Je ne sais pas, je ne sais rien, ne me posait pas de question, je ne suis pas apte à vous répondre, la seule chose que je sais c’est que par un malheureux hasard, Ruka et moi faisons équipe ! Oh bien sur, j’ai bien dit que « personne d’autre que Ruka ne fera équipe avec moi » sur un ton glacial, personne ne s’en étonné, mon meilleur ami depuis tout ce temps ! Et mon caractère ! Enfin bref, ma « requête » fut évidement accepté, de toute façon je ne plaisantais pas, je n’aurais accepté personne d’autre, Mikan peut être…

Mais ce n’est que maintenant que je sentie le danger de cette coopération… on dormait dans la même chambre… le seul lieu ou je pouvais laisser libre cours à mes fantasmes devenait une véritable salle de torture… je me couchai cependant, fermant les yeux…

C’est drôle à chaque fois que je me retrouve seul avec lui je suis obliger de fermer les yeux ! Je sens son corps qui se couche à une distance acceptable du mien, il a refusa que je lui laisse le lit, que pouvais je dire ? Mais après je vais… j’ai fait comme si cela ne me faisait ni chaud ni froid, et je me suis couché ! Mais la maintenant, je m’apprête mentalement à passer une nuit blanche ! Hors de question de céder à mes pulsions !

Mais pourtant, malgré les efforts incroyables que je fais pour me contrôler, je sens une secousse, signe qu’il se lève… instinctivement, ma main attrape son poignet, et je lève les yeux vers lui… Mince, il semble si mal à l’aise.

Mince, c’est de ma faute j’ai fait une bourde ! Merde il dut se rendre compte de mon attirance ! Il souhaite fuir ! Je suis dans un sacré bourbier !

- Ruka… qu’est ce que tu as ?

La voix est hésitante, moi-même je la sens vibrer dans le doute ! C’est horrible, je ne devrais pas ! Il faut que je le récupère coute que coute !

- rien, excuse-moi…

Mais c’est moi qui devrais m’excuser ! Imbécile !

Il se recouche, plus prés que tantôt, il me semble… ça y est, tu recommence ! Mais enfin, je dois être accroc ! Mais je dois rester raisonnable ! Je sais que je le fixe, sans vraiment avoir de raison, juste de l’envie ! Pourtant, je finis par me laisser glisser sur la pente de l’envie, mon esprit embrumé par le sommeil accumulé au bout de plusieurs nuits blanches finit par me rattraper, et je sais que je rêve, pourtant, ce rêve à l’air si réel…

C’est comme si ses lèvres étaient réellement en train de m’offrir un accès vers sa langue, accueillant notre rencontre avec un grognement irrésistible ! Je me laisse encore plus distraire par ce songe, si réaliste et immensément fort… ma main s’agrippe dans une chevelure platine imaginaire, rapprochant encore et encore ce visage si séduisant… hypnotisant…

Le ballet qui se joue avec nos langues me font pousser à mon tour un grognement plaintif… je savais que mon rêve m’offrait quelque chose d’irréalisable, de parfait ! Mais j’en voulais encore plus, plus et toujours plus…

Je me rends compte, bien trop tard de la triste réalité de cette nuit… j’avais touché au delà du possible mon meilleur ami… certes il dormait encore, mais il allait certainement m’en demander des explications ! Et qu’allais-je lui dire ? Que j’étais amoureux de lui ???

Mon prénom doit signifier « porte malheur » dans une autre langue !!




voila la suite ! bonne lecture ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsumé Hyuuga
Pouvoir de type Dangereux
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 30
Localisation : Dans les ombres qui dirigent ma vie...
Classe : Classe B
Date d'inscription : 07/11/2008

Feuille de personnage
Alice: Honô
Rang étoilé: Rang spécial
Relations:

MessageSujet: Re: Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)   Jeu 18 Déc - 14:46

Chapitre trois : Muet comme une carpe

POV Ruka

La voix du professeur m’agresse, arrache à chaque parole des cris de douleurs à mes malheureux tympans. Pour un peu je me retiens de lui ordonner le silence ! Je jette un coup d’œil furtif à mon voisin, lui qui semble tout aussi insubmersible que d’habitude.

Je ne sais pas quoi faire, je ne sais même plus quoi penser ! Toutes ses caresses, ses baisers, une nuit entière de plaisir, de grognements, de satisfaction… mais maintenant je fais quoi ? À part rougir comme un crétin à chaque fois que je le regarde !

Lorsque je me suis réveillé ce matin il était dans la salle de bain, moi mes lèvres brulaient d’un désir, d’un manque qu’elles voulaient déjà combler… mais ce n’était qu’une erreur, enfin surement…

N’empêche, il faut que je m’excuse, je ne veux pas qu’il s’éloigne le perdre, ce serait atroce ! Cela ne se reproduira plus, je maintiendrais mes hormones et envies à une saine distance de lui ! Promis ! J’ouvre la bouche, je me lance, advienne que pourras !

Mais l’alerte résonne dans la classe… On dirait que la menace se manifeste enfin !

Nous savons ce que nous avons à faire ! Pour qu’ils demandent aux élèves, les plus âgées certes, de protéger les primaires, c’est que vraiment ils n’arriveraient pas à tout gérer seuls ! Ce qui m’étonne c’est que malgré tout il ne réunisse pas l’escadron des dangereux !

Les élèves se lèvent, certains paniqués, d’autre avec une lueur de défis dans les yeux ! Deux ou trois court déjà vers les bâtiments des plus jeunes, surement un frère ou une sœur plus jeune… Moi je sais ce que j’ai à faire, aller la bas sans eux me serait carrément inutile ! Je n’aime pas vraiment ça mais apparemment, c’est assez grave ! Je dois aller récupérer mes compagnons, les animaux que l’académie me fait contrôler durant des missions ou pour m’entrainer… Un lion, un rhinocéros, un serpent, un gorille et une panthère ! Jolie groupe n’est ce pas !

Je me dirige calmement vers le bâtiment, sentant derrière moi le pas lourd de Natsumé qui me suit sans poser de question, le regard toujours ailleurs… ce n’est pas vraiment le bon moment pour lui parler hein ? J’ai encore un peu de temps avant la guillotine !

- Ruka, Natsumé !

Je me retourne et croise Mikan, accompagnée par Hotaru, sa partenaire, bien évidement… Elles nous rattrapent en quelque enjambés, elles vont surement nous accompagnés. Cela va rassurer Natsumé, il n’aime pas ne pas avoir le contrôle.

- Vous n’avez pas vu Yuu ?

Yuu ? C’est qui ? Il me faut quelque secondes, Tobita ! bien sur ! C’est vrai qu’il a un prénom, autre que « le délégué » !

J’opine du chef à la négative et Mikan devient de plus en plus anxieuse, les larmes menaçant de perler…

- Il est avec Sumire mais elle non plus on ne la voit pas !
- il a dut partir devant, sa petite sœur est en primaire, non ? Répond Hotaru

Nous pressons le pas, les animaux sauvages ne faisant nullement peur à mes amis, s’étant habitués aux fils des années, et nous finissons par apercevoir le bâtiment des primaires. En effet ils semblent animés, une aura assez glauque semble manger les lieux, ce qui n’est pas rassurant !

Les explosions sursautent de gauche à droite, Mikan commence à paniquer, mais le traditionnel revers d’Hotaru nous permet de rester relativement tranquilles !

- Il ne devrait pas être bien loin ! murmurait-elle sans cesse

Des fois je me dis que le bâillon à dut être inventé par un Alice ayant fait sa connaissance ! Mais je garde la réflexion pour moi, je ne tiens pas vraiment à faire dans l’humour dans un moment pareil, surtout que je ne suis pas à l’aise à l’idée de le laisser la dedans. Même si je sais qu’il en a l’habitude !

- RUKA !

Je me retourne et aperçoit plusieurs personnes, des « méchants » si ce n’est des professeurs, qui semblent courir dans notre direction ! On dirait que la partie commence ! Mes ongles s’enfoncent dans ma peau, les poings si serrés. Mais je ne laisserai rien arrivé à mes amis ! Rien à faire !

La panthère bondit vers eux, suivant mes ordres muets, elle est suivie par le gorille qui abat sous ses bras puissant, tel des quilles, les pauvres qui ont voulu s’introduire dans notre école !

Je ne perdrais pas, mon Alice n’est pas vraiment le plus utile, mais je ferais ce que je peux pour que aucune des personne que j’aime ne soit blessée ou pire…

Je regarde Natsumé, avec un air de défi dans les yeux…

POV Natsumé

Je n’ai pas à intervenir, les animaux de mon meilleur ami abattant les ennemies sans grande difficultés. Nous poursuivons notre route et on pénètre enfin dans les couloirs de l’école primaire. Les enfants, paniqués cours vers nous lorsqu’ils nous aperçoivent. Je ne voudrais pas jouer les rabats joie mais je ne suis pas le plus doué pour calmer des enfants. Je regarde Mikan, qui malgré sa panique pour Tobita essaie de sourire avec courage.

- Nous ferions mieux de nous regrouper dans l’une des classes avec les enfants ! s’exclame t’elle
- avec toutes les explosions je ne pense pas ! Conduis les jusque dans la foret du Nord, cachez vous chez Bear !

Je pense que c’est une bonne idée ! Imai à toujours eu les pieds sur terre ! Je l’apprécie pour cette raison ! Mais Mikan la regarde, un feu brule au fond de ses yeux.

- pas question, si tu veux y aller, emmène-les, mais je n’irais pas sans Yuu…

Je me tourne vers Imai, m’attendant à ce qu’elle réagisse avec l’une de ses inventions mais elle ne fait qu’un petit sourire.

- d’accord

J’essaie de me souvenir, est ce que Imai à déjà acquiescé l’une des demandes de Mikan ainsi ? Non, c’est plus que certain ! Alors je me dis que c’est simplement parce que quelque part, Imai y a trouvé son compte !

Une main se pose sur mon épaule, j’ai peur de me retourner vers Ruka, mais je remarque que la main appartient à Yoichi.

- vas-tu cessé de grandir plus vite que moi ? Demandai je exaspéré de le voir plus grand que moi, même si ce n’est que de quelque centimètre
- rien que pour voir ta tête sempai, non !

Et en plus il s’amuse. Mais je remarque une petit tête blonde, elle m’est vaguement familière.

- je l’ai trouvée dans les toilettes ! me dit Yoichi
- Momo !

Mikan aperçoit à son tour la petite de primaire et me bouscule pour la prendre dans ses bras. Momo, elle aussi semble ravie et rassurée de voir Mikan. (Momo est le prénom que j’ai donné à la petite sœur de Yuu)

- Tu as vue ton frere ? demande t’elle avidement

La petite répond à la négative et Mikan rassure courageusement la primaire à coup de sourire convaincant ! Je ne sais pas comment elle fait, si quelque chose arriverait à Ruka, je…Je crame tout jusqu'à ce que la personne qui ai osé lui faire du mal pourrisse la chair et les tripes à l’air !

Nous nous remettons en route, courant, plaçant les plus jeunes que nous trouvons encore dans les bâtiments entre nous. Deux fois, nous nous sommes retrouvés face à des types louches. La première fois mon feu les a fait fuir, la deuxième c’est Hotaru et son canon à con qui ont tout réglés ! Nous ressortons vivement, le feu prenant possession de lieu ! Je jure que je n’y suis pour rien ! J’encourage mes amis à continuer leurs routes, les poussant vers la foret pendant que je maitrise du mieux que je peux le feu qui ravage l’école. Mikan se laisse finalement convaincre que Yuu serait plus content de savoir qu’elle était avec sa sœur en sécurité et elle suit donc Hotaru. Ruka par contre, n’a rien voulu entendre.

C’est con de se dire ça pendant que vous êtes en train de vous videz de vos forces avec votre Alice, mais qu’est ce que je dois lui dire ? J’ai l’impression de penser comme une fille !

Je sens que mes jambes vont me lâcher, mais je me retiens, mes forces sont encore assez nombreuse pour me garder debout ! Une énorme explosion secoues soudain l’air et je me retrouve projeter contre un arbre… le problème, c’est que je ne sais pas me relever, mon corps est trop lourd, mes oreilles sifflent et les voix affolés qui me parviennent semblent si loin… de toute façon je ne vois déjà plus rien !

Lorsque enfin je me réveil, il fait noir, humide et froid. J’entends un autre soupir et je reconnais Ruka, enfin son parfum. Apparemment, l’intention des opposants à l’académie n’était pas de la détruire mais d’enlever des élèves…

Ils ont réussis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce que je croyais impossible (Gakuen Alice)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Natsui Koneko
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Jasper & Alice Forever
» Alice Cullen
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Gakuen Alice :: Hors-RPG :: Vos créations!!-
Sauter vers: